Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Carnets de r@ndos et de voy@ges...

Carnets de r@ndos et de voy@ges...

Randonnée, voyages, visites, photos, nature...


Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.

Publié par Danièle C. sur 8 Octobre 2020, 10:35am

Catégories : #Loisirs et Culture, #Nord, #picardie

Bonjour,

Suite à l'article précédent et notre mini-voyage en train, nous sommes allés visiter la ville haute de Saint-Valéry-sur-Somme.

 

C’est en franchissant la porte de Nevers que l’on se rend compte que la ville est encore fortifiée par de hauts remparts et des tours de guet.

La porte de Nevers ou Porte de Bas, datée du XVIème siècle, est une construction haute, à pignon pointu en briques, les grés et les galets à sa base sont d’origine plus ancienne.

Au dessus de l’entrée, on peut apercevoir les deux baies qui laissaient le passage des chaînes pour remonter le pont levis.

Au dessus, subsiste un blason portant les armes du Duc de Gonzague-Nevers, surmonté de la devise « fides » qui fut longtemps celle de la ville, en souvenir de la participation de la milice communale à la bataille de Bouvines (1214).

Les fenêtres d’appartement, occupé par l’actuel presbytère, était l’ancien corps de gardes. Sous la voûte, les traces de rainures devinent le passage de la herse.

Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.
Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.
Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.
Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.
Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.

Vue du haut des remparts, on admire un panorama extraordinaire sur la baie de Somme.

La construction de l'église actuelle remonte au XIIIème siècle.

Elle subit des destructions pendant la Guerre de Cent Ans et fut incendiée en 1475, en même temps que la ville, sur ordre de Louis XI qui s'opposait alors au roi d'Angleterre et au duc de Bourgogne Charles le Téméraire.

L'église fut reconstruite à la fin du XVème siècle et consacrée en 1500. La construction se poursuivit néanmoins jusque 1559.

Pendant la Révolution française, l'église subit quelques dommages : mobilier vendu, tableaux et chasse brûlés, cloches fondues.

En 1845 fut construit un bâtiment rectangulaire en brique donnant accès au clocher.

Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.

Murs constitués d'un mélange de galets, de pierres blanches et de silex éclatés.

Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.
Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.

La présence d'une parcelle de la tapisserie de Bayeux témoigne du passage de Guillaume le conquérant dans la ville :

En 1066, l'importante flotte de Guillaume, duc de Normandie attend des vents favorables à Saint-Valery.

Une grande procession avec les reliques du saint traverse la ville.

Finalement, Guillaume s'embarque sur « La Mora » et met le cap sur l'Angleterre où il bat Harold à Hasting.

A Noël, Guillaume est couronné roi d'Angleterre.

Fin du XIème siècle, Bernard II, seigneur de Saint-Valery participe à la première croisade aux côtés de Godefroy de Bouillon. 

 

Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.

L'église Saint-Martin possédait un orgue depuis la première moitié du XVIème siècle qui fut « ruiné » lors de la mise à sac de la ville par les troupes du capitaine protestant François de Cocqueville en 1568. Seul le buffet subsista. En 1601 l'orgue fut réparé par Isaac Huguet, facteur d’orgues de Noyon, aidé par le menuisier Louis Fruart d’Abbeville qui modifia le buffet. 〔...〕

〔...〕Après de multiples réparations, pillages, et destruction à travers les siècles, en 1895, Narcisse Duputel, de Rouen reconstruisit l’orgue pour loger un récit expressif entre le mur du fond de l’église et le buffet du Grand-Orgue.

Il a été entièrement restauré en 2017 par les facteurs d'orgue, Guillaume Besnier, Olivier Buis et Thomas Blandeau.

Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.
Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.
Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.

L'église possède de nombreux tableaux, statues et même un autel provenant de l'abbaye : ils avaient été vendus en février et mars 1791 est restitués à la paroisse Saint-Martin par leurs acheteurs après la période révolutionnaire.

Les vitraux datent du XIXème siècle.

Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.
Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.
Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.

En sillonnant les ruelles pavées de la ville on découvre une cité médiévale, un dédale de maisons à colombage.

Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.

La « porte Guillaume » encore appelée « porte du Haut » ou « porte Jeanne d’Arc » en souvenir de son passage par cette porte en décembre 1430 avant de se rendre à Rouen pour y être jugée, est l'un des vestiges les plus anciens de la ville.

Les deux tours existaient déjà, semble-t-il, lors de l’escale forcée de la flotte du duc de Normandie Guillaume le Conquérant en 1066 partant à la conquête De l'Angleterre. C'est de là que vient le nom de la porte.

Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.
Saint-Valéry-sur-Somme, la ville haute.

Nous sommes allés chercher un coin pour notre pique-nique sur la Butte des Moulins, où, jadis étaient disposés une série de moulins à vent.

En montant sur la colline, de coquettes maisons, de briques, de pierre, certaines au toit de chaume, bordent le rue Saint-Augustin, le quartier est calme et reposant.

Pas le moindre endroit pour poser nos sacs..

A suivre, visite de Rue.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MASSIANI 09/10/2020 16:30

Bonjour Danièle, un grand merci de continuer de nous faire partager ta visite de cette région pleine d'histoire. Bon week-end et à bientôt pour la suite.
Bises ainsi qu'à Gérard

Martine MARTIN 09/10/2020 12:33

La porte de Nevers est superbe et Saint-Valéry que je connais aussi. Bon week-end. Bisous

CATALANE 09/10/2020 11:01

Un régal de visiter, grâce à toi, cette belle ville de Saint-Valéry sur Somme. Je crois te l'avoir déjà dit, je ne connais pas du tout cette région, je la découvre donc grâce à toi et je t'en remercie. Bisous.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents