Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Randonnée, voyages, visites, photos, nature...

Carnets de r@ndos et de voy@ges...

île de Milos ../2

Bonjour,

Avant d'ouvrir le chapitre sur le théâtre antique, je n'en ai pas terminé avec Klima, petit village coloré.

P1070152 [600x450]

Troi balcons, trois couleurs..

P1070153 [600x450]

On fait aussi de la récupération, ici un ancien fauteuil de barbier reconverti !

P1070150 [600x450]

Le bout du village.

P1070155 [600x450]

Vue d'ensemble.

P1070156 [600x450]

Petite chapelle de Klima.

P1070157 [600x450]

Klima vu du haut de la colline.

P1070159 [600x450]Nous reprenons le chemin vers le théâtre antique.

P1070160 [600x450]

Nous suivons le sentier en longeant le théâtre à gauche, de là nous admirons la vue sur la baie de Klima.

P1070170 [600x450]Ce sont les plus beaux restes de la ville antique de Milos située sur les pentes du Profítis Ilías et du Faneroméni. Construit à l'époque romaine, il comporte sept rangées de gradins et six escaliers.

P1070165 [600x450]

Il témoigne du grand développement intellectuel des habitants de cette époque.

P1070169 [600x450]Quelques fresques sculptées jonchent le sol du site qui paraît abandonné.

P1070166 [600x450]

Le "Mavro Teichos" mur noir, Il est compose de pierres volcaniques dont la construction date d'environ 1000 av. J.C.

P1070162 [600x450]

C’est dans ces environs que fut trouvée en 1820 la célèbre statue d’Aphrodite, mieux connue comme la “Vénus de Milo”, une statue hellénistique magnifique conservée au Louvre.

P1070163 [600x450]J'ai appris, ces jours-ci qu'elle avait été restaurée et ré-installée dans une salle qui lui est spécialement dédiée  au rez-de-chaussée de l'aile Sully. Elle est la pièce maitresse des salles grecques du musée du Louvre.

P1070172 [600x450]Cette statue mesure un peu plus de deux mètres de haut.

 
Une statue qui garde ses secrets.
 
A sa découverte en 1820, l’ambassadeur de France en Turquie, le marquis de Rivière en fit don au roi Louis XVIII qui l’exposa au Louvre.
 
P1070173--600x450-.jpg
Après plusieurs restaurations, cette statue suscite encore beaucoup de mystères. On ne connaît ni sa date de fabrication - 120 av J.C. ? -, ni le nom de son créateur et plus surprenant: personne ne peut affirmer qu’elle représente bien la déesse Vénus...

Cette statue représente la déesse de l'Amour (en grec Aphrodite - en romain Vénus). Elle fut retrouvée sur l'île grecque de Milos en 1820 (voir ci-dessus). Elle doit sa célébrité à l'art achevé avec lequel le sculpteur grec a représenté ce corps féminin dans sa noblesse et sa sensualité. La recherche de mouvement est sensible aussi bien dans la position de la jambe gauche surélevée que dans la torsion du buste.

Source : Musée du Louvre.

P.S.: Note personnelle : Je m'indignais dans mon article concernant le musée de l'Acropole du fait que l'Angleterre posséde de multiples oeuvres venant de Grèce, de la même façon, je ne comprends que nous ne restituions pas cette oeuvre là, vaste débat...

A suivre...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

Merci pour Vénus, superbe toujours, et pour cette balade hautement colorée; le bleu et blanc l'emportent mais quelques autres couleurs ont l'audace de s'afficher quand même !:-)
Amitiés


Répondre
C

qu'est-ce que c'est beau ces petites maisons de pêcheurs au bord de l'eau ! un petit paradis !!
un paradis pour une vénus !!! :-)
bonne journée !


Répondre
M

merci pour ces jolies découvertes....belle journée à toi


Répondre
M

Bon 14 juillet en musique et en couleur. Bises


Répondre
G

Une destination de vacances qui me tente !!! superbes vues ensoleilées


Répondre
Q

Que de beautés !
Merci pour ce voyage.

Passe un bel été, D@net.


Répondre
P

Que dire de plus ?
Sublime


Répondre
M

Vénus, aphrodite ou autre : belle statue mais personnellement je préfère la grèce d'aujourd'hui avec ces petites chapelles et maisons blanches au volets et portes de couleur..... avec ce ciel si
bleu. Si ne je ne suis jamais allée en Grèce c'est parce que justement je n'ai pensé qu'aux vieilles pierres. Tu m'as donné une autre vision de la Grèce que je n'imaginais pas. Bisous


Répondre
C

que veut tu autre temps autre moeurs au XIX siecle on trouver normal de piller les site archeologiques pour enrichir les musée de Paris, Londre ou Berlin


Répondre