Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Randonnée, voyages, visites, photos, nature...

Carnets de r@ndos et de voy@ges...

Epicerie et Café Florian, Venise - Septembre 2006.

Venise épicerie...et Café Florian
Septembre 2006

 
Bonjour,
Toujours aussi insolite Venise...
Dans une ruelle éloignée du centre une petite boutique de tout...
Dans une ruelle éloignée du centre une petite boutique de tout...

Le contraste avec la photo ci-dessus, le faste du fameux Café FLORIAN et son orchestre de terrasse, avec garçons en livrée, petites cuillères en argent et porcelaines.

La place San Giacomo dell Orio, où les enfants jouent en toute liberté, sans les contraintes des voitures.

Un étrange convoi fluvial avec pianos à queue...
 

Un petit canal, loin du centre où on peut entendre le clapotis de l'eau, des touristes assis sur les marches de la "Salute" comtemplant la ville.


Il faut savoir se promener à Venise, le nez en l'air, l'esprit aux aguets pour être dans l'"atmosphère".

Demain je vous ferai un petit topo sur les merveilleux pavements qui tapissent les sols des plus beaux édifices de la ville.
A demain..

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
et hop un petit bisou
Répondre
P
Bonjour,
Merci pour ta visite. Actuellement très peu de temps à consacrer au blog, car en cours d'écriture quand je ne suis pas au théâtre. Cet été je suis allé en Bulgarie, c'est moins romantique que Venise. Bises...
Répondre
S
la premiere photo est superbe avec toutes ces couleurs !
Répondre
S
c'est vraiment paradisiaque
ca donne envie de voir cette superbe ville
bonne journée
bisous
Répondre
A
coucou Danet j'espère que ca va
merci pour ces photos bisous
Répondre
D
bonsoir dame Danet, super les photos comme d'habitude, hier soir j'ais vu Venise à la télé j'ais pensé à toi, bisous
Répondre
C
A demain alors
Répondre
G

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Lorsque l'on voit tant de beauté, on se demande pourquoi on accepte encore de vivre dans des villes laides, sales, bruyantes, polluées, encombrées, ou ne règne que le stress, le mal être et le désespoir pour unique récompense.
Sommes nous donc autant développés, sur le plan artistique et culturel qu'en ces époques ou les hommes avaient à coeur de marier l'esthétique et le pratique, le massif et le spirituel, la nouveauté et l'héritage du passé?
N'avons nous pas perdu un peu de ce sens de l'émerveillement et du dépassement de soi dans un quotidien de routine entouré de béton gris ?
Ah, quelle bonne claque l'on reçoit alors lorsqu'on se promène dans une si belle ville, que de belles pensées viennent à nous et nous enchantent, en nous réconciliant un peu avec la nature humaine.
Merci pour ces rayons de lumière qui nous ravissent et ensoleillent notre journée
A bientôt

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Répondre
:
elle est quand même très surprenante cette ville aux multiples facettes
Répondre
L
tu as bien saisi l'atmosphère et tu es sortie des coins trop touristiques!
As-tu pris un café au Florian??????? à cette époque c'était peut-être abordable...
Répondre