Carnets de r@ndos et de voy@ges...

Carnets de r@ndos et de voy@ges...

Randonnée, voyages, visites, photos, nature...


Randonnée dans les Vosges du Nord. Visite citadelle Bitche 3/...

Publié par D@net sur 14 Mai 2013, 08:37am

Catégories : #Alsace-Vosges

Bonjour,

La citadelle de Bitche.

Au cours de la Guerre de Trente Ans, les Français prirent possession du lieu. Le refus du duc Charles V d'accepter les conditions de Louis XIV au traité de Nimègue (1679) eut pour conséquence l'annexion de la Lorraine. 

P1100015

Vauban, à partir de 1681, fut chargé de modifier totalement le système de fortification de la place de Bitche. Profitant de la hauteur du site mais contraint par l'étroitesse du rocher, Vauban appliqua ses théories de fortification tout en les adaptant.

P1100018

En 1697, le traité de Ryswick rendit la Lorraine au duc Léopold. Les Français, contraints de quitter Bitche, prirent soin de détruire toutes les fortifications qu'ils venaient d'y construire.

P1100019

En 1737, la renonciation du duc François III à son duché en donnait la possession à Stanislas Leszczynski, beau-père de Louis XV et à la mort duquel, la Lorraine était promise à être rattachée à la France.

P1100022

Par la convention secrète de Meudon (1736), la France s'était réservé le droit de rebâtir les places fortes abandonnées plus tôt, dont Bitche. Le comte de Bombelles, gouverneur militaire de Bitche, reçut l'ordre de reconstruire la Citadelle.

P1100067

Le tracé de Vauban fut alors respecté et modernisé par l'ingénieur militaire Cormontaigne. Les travaux, débutés en 1741, durèrent jusqu'en 1754.

Médaillon représentant Louis XV (1746) gravé à l'entrée de la forteresse.

P1100024

Les pages les plus glorieuses de l'histoire de la forteresse sont celles de la guerre franco-allemande de 1870-1871. 

Sur cet imposant portail, on peut encore voir les coups de haches des Prussiens !!

P1100025

De l'entrée de la forteresse, on ne peut pas voir la sortie, pour géner l'ennemi. Cette photo est prise au milieu du tunnel.

P1100026

Munis de nos audioguides, nous attendons l'ouverture de la forteresse.

P1100028

La forge installée pour le siège qui débuta le 6 août 1870.

P1100033

L'artillerie.

P1100034

Le rez-de-chaussée comportait de fours et deux chaudrons de cuisson, la production journalière pouvait atteindre 2000 rations.

P1100041

Assiégée pendant 230 jours, la Citadelle, sous les ordres du Commandant Teyssier, résista aux assauts d'une armée de 7000 Bavarois et à trois bombardements meurtriers. Ci-dessous la boulangerie.

P1100047

Alors l'armistice du 18 janvier 1871, Teyssier, qui n'avait aucun ordre officiel d'évacuation, maintint une défense sans relâche jusqu'au 27 mars 1871. La Moselle étant devenue allemande à partir de 1871, une garnison prussienne prit possession de la place jusqu'en 1918, date du retour à la France. Ci-dessous la salle qui abritait le dortoir.

P1100052

Sur les murs du dortoir, des fresques récentes retracent l'histoire de la Citadelle.

P1100054

Perdant peu à peu son intérêt militaire face à l'évolution de l'artillerie, la Citadelle fit l'objet de quelques réaménagements à la fin du XIXème, visant notamment au blindage des superstructures. Durant la Première Guerre Mondiale , elle n'eut pas à souffrir des hostilités.

P1100056

La Seconde Guerre Mondiale et les bombardements des Alliés de 1944-1945 sonnèrent pourtant définitivement la fin de l'exploitation militaire de la forteresse .

Gravement endommagée, il ne fut plus jamais question de sa réhabilitation en tant que caserne après 1945. Source

 

A suivre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lylytop 16/05/2013 08:28

Une visite qui m'aurait bien plus, et un endroit de plus de Vauban
a bientôt
lyly

Armide+Pistol 14/05/2013 18:52

Une époque décidément héroïque. Le poids de la résistance est pesant.

Martine 14/05/2013 18:04

Bonjour D@net, j'ai dû déjà te dire que je n'aime pas du tout les bâtiments fortifiés et murs d'enceinte de tous genres. Je comprends qu'on les visite néanmoins car ils font partie de notre
histoire. Bises

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents