Carnets de r@ndos et de voy@ges...

Carnets de r@ndos et de voy@ges...

Randonnée, voyages, visites, photos, nature...


Randonnée d'Elbeuf à Oissel - 20 Km 2/2.

Publié par D@net sur 26 Septembre 2009, 23:00pm

Catégories : #Normandie


.../...
Les Roches d'Orival.
Après  "Le Nouveau Monde" et une forte côte à gravir pour atteindre le haut des falaises, nous atteignons les fameuses Roches d'Orival.
Au crétacé, il y a environ 100 millions d'années la craie se formait.
La Normandie, recouverte par la mer à vu son sous-sol se former à cette époque, par les dépôts successifs d'organismes vivants.


On ne sait pas si le sol est monté ou si la mer est descendue, mais une fois ces massifs, totalement ou partiellement à nu, le climat connut des évènements très violents qui au fil du temps, entraînèrent l'érosion des massifs et le creusement des vallées que nous connaissons en Normandie.

C'est ici (Grotte du Renard) et à Gouy (grotte du cheval) que l'on trouve les plus septentrionales traces de l'homme magdalénien (jusque 9000 ans avant J.C.).

On suppose qu'à cette époque l'homme chassait en vallée de Seine qui gelait de nombreux mois dans l'année (fin de la période glacière) et se réfugiait dans les cavités que lui offrait la nature.

Lieu impressionnant par sa blancheur.

Le terrain est très accidenté et les dénivelées importantes, le temps magnifique nous fait apprécier les lieux, Claude, notre guide.

C'est une succession de grottes dont les parois sont noircies par endroits.

Ici on voit bien les stratifications de la roche.

Petite incursion sur le bord de la falaise pour découvrir la vallée de la Seine.

Un peu bas de plafond !



Roches vues dans le méandre de la Seine.

Nous descendons vers Oissel, en longeant les berges de la Seine.

Autrefois parsemée d'îles jusqu'à son estuaire, la Seine a progressivement été débarassée, jusqu'au début du XXème siècle, de ses obstacles pour la navigation. Seule aujourd'hui la partie du flauve en amont de Rouen possède des formations commes celles que l'on peut observer à Oissel.

La présence de hauts fonds, faiblesse de la pente favorisent la formation d'îles.
La partie du fleuve longeant Oissel compte près d'une dizaine d'îles.

Nous arrivons à la gare de Oissel 4 minutes avant le départ du train pour Paris, après Mantes-la-Jolie, le signal d'alarme a été déclenché pour une cause inconnue, le train s'immobilise en pleine voie, nous repartons doucement, à l'approche de la Gare Saint Lazare, le train s'arrête pour "présence d'individus sur les voies" .. nous arrivons à Paris avec une demie-heure de retard..
Pas grave, rien ne nous décourage !
A bientôt..
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Armide et Pistol 27/09/2009 21:59


Au collège, je détestais les cours de la géologie ; tu viens de me réconcilier avec ce sujet. Les commentaires sont clairs et les photos racontent parfaitement bien cette longue histoire.


Matériel Randonnée 27/09/2009 15:52


C'est assez impressionnant de voir ce que l'océan à laissé. ça a l'air d'être une belle balade pleine de découvert, et quand on a du beau temps comme ça !


Alain 27/09/2009 07:57


Bonjour Danet
Vraiment superbe cet endroit avec des cavernes, très intéressant à voir !
Bonne randonnée en Alsace
Alain


Martine 27/09/2009 07:01


Vraiment jolies ces falaises surplombant la seine et ces grottes. Je ne connais pas celles ci mais cela me rappelle la Roche Guyon ses falaise et ses maisons creusées dans la roche à haute Isles.
Tu as vu ce que subissent plusieurs fois par semaine ceux qui vont travailler à Paris en train. Bisous


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents