Carnets de r@ndos et de voy@ges...

Carnets de r@ndos et de voy@ges...

Randonnée, voyages, visites, photos, nature...


Les cyclades - Paros - 5/..

Publié par D@net sur 7 Juillet 2014, 23:00pm

Catégories : #Cyclades, #Grèce, #Randonnée

Bonjour,

Ce jour là, nous avons pris le bus pour Lefkes, village montagnard verdoyant situé au centre de l'île, fondé au XVIème siècle après J.-C. probablement par des réfugiés ayant abandonné la Crête et le Péloponnèse.

​Cliquez sur les images fixes pour les voir en grand format. Cliquez sur les flèches à droite ou à gauche pour voir les diaporamas.
Imposant, majestueux, le sanctuaire de la Sainte Trinité de Paros (fermé) a été fondé en 1830 à l’emplacement de trois petits sanctuaires qui étaient voués à l’Ascension du Christ, à Saint Georges et à Sainte Anne, et achevé en 1835. Ce sanctuaire majestueux est une basilique à trois nefs, le toit de la nef centrale étant surélevé. Sur la façade ouest il existe une avant-nef qui est soutenue par quatre colonnes doubles de marbre de style ionique, avec des ouvertures en arcade sur trois de ses côtés, tandis que sur le quatrième, au fond, se trouvent les trois portes du sanctuaire, dont la porte centrale qui est plus élevée et plus majestueuse. Au-dessus de celle-ci a été encastrée une céramique représentant la Sainte Trinité, œuvre de l’artiste Virginia Fifa-Kydonieos. Au-dessus de l’avant-nef se trouve l’étage réservé aux femmes. A l’extérieur, le toit du sanctuaire est à deux pentes. L’intérieur du sanctuaire est lumineux. La nef centrale est surmontée d’une arcade, tandis que les nefs latérales ont des voûtes croisées. Les nefs sont délimitées par deux colonnades, chacune comportant quatre colonnes de marbre, jointes entre elles par des arches. Devant le sanctuaire se trouve une vaste cour pavée de marbre ornée d’un portail de marbre avec des colonnes et un fronton. Le sanctuaire de la Sainte Trinité de Paros a été classé monument historique protégé par le Ministère de la Culture. Tous les éléments en marbre du sanctuaire ont été fabriqués en marbre blanc de Paros. Les campaniles, véritables chefs d’œuvre, sont un exemple exceptionnel du travail des sculpteurs populaires.
Imposant, majestueux, le sanctuaire de la Sainte Trinité de Paros (fermé) a été fondé en 1830 à l’emplacement de trois petits sanctuaires qui étaient voués à l’Ascension du Christ, à Saint Georges et à Sainte Anne, et achevé en 1835. Ce sanctuaire majestueux est une basilique à trois nefs, le toit de la nef centrale étant surélevé. Sur la façade ouest il existe une avant-nef qui est soutenue par quatre colonnes doubles de marbre de style ionique, avec des ouvertures en arcade sur trois de ses côtés, tandis que sur le quatrième, au fond, se trouvent les trois portes du sanctuaire, dont la porte centrale qui est plus élevée et plus majestueuse. Au-dessus de celle-ci a été encastrée une céramique représentant la Sainte Trinité, œuvre de l’artiste Virginia Fifa-Kydonieos. Au-dessus de l’avant-nef se trouve l’étage réservé aux femmes. A l’extérieur, le toit du sanctuaire est à deux pentes. L’intérieur du sanctuaire est lumineux. La nef centrale est surmontée d’une arcade, tandis que les nefs latérales ont des voûtes croisées. Les nefs sont délimitées par deux colonnades, chacune comportant quatre colonnes de marbre, jointes entre elles par des arches. Devant le sanctuaire se trouve une vaste cour pavée de marbre ornée d’un portail de marbre avec des colonnes et un fronton. Le sanctuaire de la Sainte Trinité de Paros a été classé monument historique protégé par le Ministère de la Culture. Tous les éléments en marbre du sanctuaire ont été fabriqués en marbre blanc de Paros. Les campaniles, véritables chefs d’œuvre, sont un exemple exceptionnel du travail des sculpteurs populaires.
Imposant, majestueux, le sanctuaire de la Sainte Trinité de Paros (fermé) a été fondé en 1830 à l’emplacement de trois petits sanctuaires qui étaient voués à l’Ascension du Christ, à Saint Georges et à Sainte Anne, et achevé en 1835. Ce sanctuaire majestueux est une basilique à trois nefs, le toit de la nef centrale étant surélevé. Sur la façade ouest il existe une avant-nef qui est soutenue par quatre colonnes doubles de marbre de style ionique, avec des ouvertures en arcade sur trois de ses côtés, tandis que sur le quatrième, au fond, se trouvent les trois portes du sanctuaire, dont la porte centrale qui est plus élevée et plus majestueuse. Au-dessus de celle-ci a été encastrée une céramique représentant la Sainte Trinité, œuvre de l’artiste Virginia Fifa-Kydonieos. Au-dessus de l’avant-nef se trouve l’étage réservé aux femmes. A l’extérieur, le toit du sanctuaire est à deux pentes. L’intérieur du sanctuaire est lumineux. La nef centrale est surmontée d’une arcade, tandis que les nefs latérales ont des voûtes croisées. Les nefs sont délimitées par deux colonnades, chacune comportant quatre colonnes de marbre, jointes entre elles par des arches. Devant le sanctuaire se trouve une vaste cour pavée de marbre ornée d’un portail de marbre avec des colonnes et un fronton. Le sanctuaire de la Sainte Trinité de Paros a été classé monument historique protégé par le Ministère de la Culture. Tous les éléments en marbre du sanctuaire ont été fabriqués en marbre blanc de Paros. Les campaniles, véritables chefs d’œuvre, sont un exemple exceptionnel du travail des sculpteurs populaires.
Imposant, majestueux, le sanctuaire de la Sainte Trinité de Paros (fermé) a été fondé en 1830 à l’emplacement de trois petits sanctuaires qui étaient voués à l’Ascension du Christ, à Saint Georges et à Sainte Anne, et achevé en 1835. Ce sanctuaire majestueux est une basilique à trois nefs, le toit de la nef centrale étant surélevé. Sur la façade ouest il existe une avant-nef qui est soutenue par quatre colonnes doubles de marbre de style ionique, avec des ouvertures en arcade sur trois de ses côtés, tandis que sur le quatrième, au fond, se trouvent les trois portes du sanctuaire, dont la porte centrale qui est plus élevée et plus majestueuse. Au-dessus de celle-ci a été encastrée une céramique représentant la Sainte Trinité, œuvre de l’artiste Virginia Fifa-Kydonieos. Au-dessus de l’avant-nef se trouve l’étage réservé aux femmes. A l’extérieur, le toit du sanctuaire est à deux pentes. L’intérieur du sanctuaire est lumineux. La nef centrale est surmontée d’une arcade, tandis que les nefs latérales ont des voûtes croisées. Les nefs sont délimitées par deux colonnades, chacune comportant quatre colonnes de marbre, jointes entre elles par des arches. Devant le sanctuaire se trouve une vaste cour pavée de marbre ornée d’un portail de marbre avec des colonnes et un fronton. Le sanctuaire de la Sainte Trinité de Paros a été classé monument historique protégé par le Ministère de la Culture. Tous les éléments en marbre du sanctuaire ont été fabriqués en marbre blanc de Paros. Les campaniles, véritables chefs d’œuvre, sont un exemple exceptionnel du travail des sculpteurs populaires.

Imposant, majestueux, le sanctuaire de la Sainte Trinité de Paros (fermé) a été fondé en 1830 à l’emplacement de trois petits sanctuaires qui étaient voués à l’Ascension du Christ, à Saint Georges et à Sainte Anne, et achevé en 1835. Ce sanctuaire majestueux est une basilique à trois nefs, le toit de la nef centrale étant surélevé. Sur la façade ouest il existe une avant-nef qui est soutenue par quatre colonnes doubles de marbre de style ionique, avec des ouvertures en arcade sur trois de ses côtés, tandis que sur le quatrième, au fond, se trouvent les trois portes du sanctuaire, dont la porte centrale qui est plus élevée et plus majestueuse. Au-dessus de celle-ci a été encastrée une céramique représentant la Sainte Trinité, œuvre de l’artiste Virginia Fifa-Kydonieos. Au-dessus de l’avant-nef se trouve l’étage réservé aux femmes. A l’extérieur, le toit du sanctuaire est à deux pentes. L’intérieur du sanctuaire est lumineux. La nef centrale est surmontée d’une arcade, tandis que les nefs latérales ont des voûtes croisées. Les nefs sont délimitées par deux colonnades, chacune comportant quatre colonnes de marbre, jointes entre elles par des arches. Devant le sanctuaire se trouve une vaste cour pavée de marbre ornée d’un portail de marbre avec des colonnes et un fronton. Le sanctuaire de la Sainte Trinité de Paros a été classé monument historique protégé par le Ministère de la Culture. Tous les éléments en marbre du sanctuaire ont été fabriqués en marbre blanc de Paros. Les campaniles, véritables chefs d’œuvre, sont un exemple exceptionnel du travail des sculpteurs populaires.

Dans les rues étroites on peut admirer les petites maisons avec des cours intérieures peintes à la chaux et décorées de fleurs…
Dans les rues étroites on peut admirer les petites maisons avec des cours intérieures peintes à la chaux et décorées de fleurs…
Dans les rues étroites on peut admirer les petites maisons avec des cours intérieures peintes à la chaux et décorées de fleurs…

Dans les rues étroites on peut admirer les petites maisons avec des cours intérieures peintes à la chaux et décorées de fleurs…

A la sortie du village, nous prenons le sentier, balisé n°1 en rouge et blanc, dit "route Byzantine" construit il y a environ 1000 ans avec des pierres de marbre. Les paysages sont magnifiques, des oliveraies ainsi que des champs couverts de pervenches, de genêts en fleurs, de thym, d'origan...
A la sortie du village, nous prenons le sentier, balisé n°1 en rouge et blanc, dit "route Byzantine" construit il y a environ 1000 ans avec des pierres de marbre. Les paysages sont magnifiques, des oliveraies ainsi que des champs couverts de pervenches, de genêts en fleurs, de thym, d'origan...
A la sortie du village, nous prenons le sentier, balisé n°1 en rouge et blanc, dit "route Byzantine" construit il y a environ 1000 ans avec des pierres de marbre. Les paysages sont magnifiques, des oliveraies ainsi que des champs couverts de pervenches, de genêts en fleurs, de thym, d'origan...
A la sortie du village, nous prenons le sentier, balisé n°1 en rouge et blanc, dit "route Byzantine" construit il y a environ 1000 ans avec des pierres de marbre. Les paysages sont magnifiques, des oliveraies ainsi que des champs couverts de pervenches, de genêts en fleurs, de thym, d'origan...
A la sortie du village, nous prenons le sentier, balisé n°1 en rouge et blanc, dit "route Byzantine" construit il y a environ 1000 ans avec des pierres de marbre. Les paysages sont magnifiques, des oliveraies ainsi que des champs couverts de pervenches, de genêts en fleurs, de thym, d'origan...
A la sortie du village, nous prenons le sentier, balisé n°1 en rouge et blanc, dit "route Byzantine" construit il y a environ 1000 ans avec des pierres de marbre. Les paysages sont magnifiques, des oliveraies ainsi que des champs couverts de pervenches, de genêts en fleurs, de thym, d'origan...

A la sortie du village, nous prenons le sentier, balisé n°1 en rouge et blanc, dit "route Byzantine" construit il y a environ 1000 ans avec des pierres de marbre. Les paysages sont magnifiques, des oliveraies ainsi que des champs couverts de pervenches, de genêts en fleurs, de thym, d'origan...

Après deux petites heures de marche nous arrivons dans le charmant et pittoresque village de Prodromos avec ses petites maisons blanches, la ville tire son nom de l'église paroissiale d'Agios Ioannis Prodromos (XVIIème siècle) alors qu'au Moyen-âge il s'appelait Dragoulas.
Après deux petites heures de marche nous arrivons dans le charmant et pittoresque village de Prodromos avec ses petites maisons blanches, la ville tire son nom de l'église paroissiale d'Agios Ioannis Prodromos (XVIIème siècle) alors qu'au Moyen-âge il s'appelait Dragoulas.
Après deux petites heures de marche nous arrivons dans le charmant et pittoresque village de Prodromos avec ses petites maisons blanches, la ville tire son nom de l'église paroissiale d'Agios Ioannis Prodromos (XVIIème siècle) alors qu'au Moyen-âge il s'appelait Dragoulas.
Après deux petites heures de marche nous arrivons dans le charmant et pittoresque village de Prodromos avec ses petites maisons blanches, la ville tire son nom de l'église paroissiale d'Agios Ioannis Prodromos (XVIIème siècle) alors qu'au Moyen-âge il s'appelait Dragoulas.
Après deux petites heures de marche nous arrivons dans le charmant et pittoresque village de Prodromos avec ses petites maisons blanches, la ville tire son nom de l'église paroissiale d'Agios Ioannis Prodromos (XVIIème siècle) alors qu'au Moyen-âge il s'appelait Dragoulas.
Après deux petites heures de marche nous arrivons dans le charmant et pittoresque village de Prodromos avec ses petites maisons blanches, la ville tire son nom de l'église paroissiale d'Agios Ioannis Prodromos (XVIIème siècle) alors qu'au Moyen-âge il s'appelait Dragoulas.

Après deux petites heures de marche nous arrivons dans le charmant et pittoresque village de Prodromos avec ses petites maisons blanches, la ville tire son nom de l'église paroissiale d'Agios Ioannis Prodromos (XVIIème siècle) alors qu'au Moyen-âge il s'appelait Dragoulas.

Il était près de 14 heures, nous avons cherché, sur la place principale, avant de sortir du village, la taverne conseillée par les guides. Nous y avons commandé une salade grecque avec de la fêta fermière, un délice !
Il était près de 14 heures, nous avons cherché, sur la place principale, avant de sortir du village, la taverne conseillée par les guides. Nous y avons commandé une salade grecque avec de la fêta fermière, un délice !

Il était près de 14 heures, nous avons cherché, sur la place principale, avant de sortir du village, la taverne conseillée par les guides. Nous y avons commandé une salade grecque avec de la fêta fermière, un délice !

A suivre, embarquement pour Antiparos...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jacques 08/07/2014 21:46

Fouler un chemin impérial pavé, outre de bonnes intentions, de belles pierres de marbre vieilles de 1000 ans, c'est Byzance !:-)
Et puis cette salade grecque a du se révéler joliment rafraîchissante !
Amitiés

Martine 08/07/2014 21:35

Bisous du soir D@net, je change mes habitudes. Bisous

@lain 08/07/2014 11:11

Bonjour D@net
Ce que j'adore c'est la blancheur des maisons, c'est magnifique et ça donne un air de propreté extrême, et puis les chemins pavés sont très jolis, c'est vraiment agréable. De plus je crois que le climat est très bon de ce groupe d'îles.
Je te souhaite une très belle journée. Ici c'est la pluie, le temps gris et la fraîcheur, dommage !
Bisous
@lain

CATALANE 08/07/2014 06:38

Ce sanctuaire est de toute beauté. Et je crois te l'avoir déjà dit, en voyant tes photos, j'ai un peu l'impression d'être à Cadaquès ! Et pas mal ce petit repas dans la taverne ! Bisous.

CATALANE 08/07/2014 06:37

Ce sanctuaire est de toute beauté. Et je crois te l'avoir déjà dit, en voyant tes photos, j'ai un peu l'impression d'être à Cadaquès ! Et pas mal ce petit repas dans la taverne ! Bisous.

Martine. 08/07/2014 06:16

Jolies maisons fleuries. Après l'effort, le réconfort. La salade grecque me tente vraiment. Bises

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents