Carnets de r@ndos et de voy@ges...

Carnets de r@ndos et de voy@ges...

Randonnée, voyages, visites, photos, nature...


Randonnée de Montigny-sur-Loing à Bourron-Marlotte, 20 km - 2/..

Publié par D@net sur 29 Octobre 2013, 16:58pm

Catégories : #île de France

Bonjour,

Après la visite rapide de Grez-sur-Loing, nous reprenons le fil de notre randonnée.

 

A un carrefour, une plaque apposée sur le mur d'une maison nous apprend que l'écrivain Robert-Louis Stevenson (écrivain écossais, auteur de l'Ile au Trésor) écrivit, concernant le Vieux Pont, qu'il était accroché sur les cimaises du monde entier, ce qui aujourd'hui encore est une réalité. C'est à Grez qu'il rencontra sa future épouse Fanny.

A un carrefour, une plaque apposée sur le mur d'une maison nous apprend que l'écrivain Robert-Louis Stevenson (écrivain écossais, auteur de l'Ile au Trésor) écrivit, concernant le Vieux Pont, qu'il était accroché sur les cimaises du monde entier, ce qui aujourd'hui encore est une réalité. C'est à Grez qu'il rencontra sa future épouse Fanny.

Par le GR13, nous passons sous la voie ferrée et atteignons la forêt domaniale de la Commanderie.

Par le GR13, nous passons sous la voie ferrée et atteignons la forêt domaniale de la Commanderie.

Près de Villiers-sous-Grez, un joli dégradé de couleurs dans cet arbre.

Près de Villiers-sous-Grez, un joli dégradé de couleurs dans cet arbre.

La grotte du curé à Villiers-sous-Grez porte un nom lié à une histoire locale qui  rapporte qu'un curé aurait dégagé un peu de sable sous une grande table de grès pour pouvoir se tenir debout sous ce toit de pierre, comblé l'étayage naturel des rochers avec des blocs plus petits sur le côté droit, édifié un mur de cloison de façon à former deux salles souterraines et construit des piliers de soutènement pour la façade. Une photographie de 1906 montre sous la partie droite de la grotte une arche de pierre conduisant à une sorte de cave. Aujourd'hui, la cave est totalement ensablée, mais l'arche de pierre brisée est encore reconnaissable.

La grotte du curé à Villiers-sous-Grez porte un nom lié à une histoire locale qui rapporte qu'un curé aurait dégagé un peu de sable sous une grande table de grès pour pouvoir se tenir debout sous ce toit de pierre, comblé l'étayage naturel des rochers avec des blocs plus petits sur le côté droit, édifié un mur de cloison de façon à former deux salles souterraines et construit des piliers de soutènement pour la façade. Une photographie de 1906 montre sous la partie droite de la grotte une arche de pierre conduisant à une sorte de cave. Aujourd'hui, la cave est totalement ensablée, mais l'arche de pierre brisée est encore reconnaissable.

Fougères automnale dans le bois de l'Hermitage.

Fougères automnale dans le bois de l'Hermitage.

Balisage à l'intersection de sentiers, nous prendrons la direction de Recloses.

Balisage à l'intersection de sentiers, nous prendrons la direction de Recloses.

Ciel moutonneux et douceur, un régal ...

Ciel moutonneux et douceur, un régal ...

Quelques jolis pommiers arborent leurs fruits rouge, mais interdiction d'y toucher...

Quelques jolis pommiers arborent leurs fruits rouge, mais interdiction d'y toucher...

Je crois que ce sont des champs de colza.

Je crois que ce sont des champs de colza.

Coprin chevelu. Le coprin chevelu est considéré comme un excellent comestible, à condition toutefois de le consommer jeune, c'est-à-dire entièrement blanc à la coupe, si il y a du noir il est à rejeter. Il faut qu'il soit consommé dans l'heure qui suit sa récolte. Toute partie rosâtre ou brunie doit être rejetée. On peut toutefois le conserver plusieurs jours en l'immergeant totalement dans l'eau. On peut le préparer en sauce blanche. On peut aussi le manger cru, dans une salade. Si elle l'est avec son cousin Coprinus atramentarius (coprin noir d'encre), la consommation de boisson alcoolisée avec Coprinus comatus n'est pas dangereuse. (Source Wikipedia)

Coprin chevelu. Le coprin chevelu est considéré comme un excellent comestible, à condition toutefois de le consommer jeune, c'est-à-dire entièrement blanc à la coupe, si il y a du noir il est à rejeter. Il faut qu'il soit consommé dans l'heure qui suit sa récolte. Toute partie rosâtre ou brunie doit être rejetée. On peut toutefois le conserver plusieurs jours en l'immergeant totalement dans l'eau. On peut le préparer en sauce blanche. On peut aussi le manger cru, dans une salade. Si elle l'est avec son cousin Coprinus atramentarius (coprin noir d'encre), la consommation de boisson alcoolisée avec Coprinus comatus n'est pas dangereuse. (Source Wikipedia)

Balisage de randonnée.. GR, PR...

Balisage de randonnée.. GR, PR...

Fin de journée ensoleillée, retour par la gare de Bourron-Marlotte.

Fin de journée ensoleillée, retour par la gare de Bourron-Marlotte.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir le détail de notre parcours.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir le détail de notre parcours.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Martine. 06/11/2013 06:33

Encore une belle rando mais je me répète. Je ne cueille jamais de champignons dans les forêts, je n'y connais presque rien. Il est joli celui-ci. Bisous

♥*¨*•.¸¸❤✿¸.¤*¨¨*¤. 30/10/2013 14:53

mort bien jeune Robert-Louis Stevenson ......

Sa tombe porte en épitaphe les premiers vers de son poème Requiem composé à Hyères en 1884 :

« Under the wide and starry sky,
Dig the grave and let me lie,
Glad did I live and gladly die,
And I laid me down with a will. »

que l'on peut traduire ainsi :

Sous le vaste ciel étoilé,
Creuse la tombe et laisse moi en paix,
Heureux ai-je vécu et heureux je suis mort,
Et me suis couché ici de mon plein gré

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents